Retrouvez nous sur GreenUnivers, la référence du Green Business

Etudes, analyses, statistiques et avis d'experts internationaux sur les marchés de l'environnement
et des technologies vertes, ou "greentech"

lundi 12 mai 2008

Aux USA, le recyclage vaut de l'or

Les Américains recyclent de plus en plus : la majorité du papier, de l'aluminium ou de l'acier américain proviennent de recyclage, devenu rentable. Seul point noir : l'invasion des bouteilles en plastique, très peu recyclées.
(cliquer pour agrandir)

L'industrie du recyclage pèse désormais 236 milliards de dollars (chiffre de 2007), soit 2% du PIB américain, et emploie 1,1 million de personnes. Les Etats-Unis comptent 56.000 sites de recyclage publics et privés.
L’industrie américaine du recyclage génère deux fois plus de chiffre d'affaires que les 100 milliards de dollars de l'industrie des déchets, selon la Fédération professionnelle américaine de la gestion des déchets(National Solid Wastes Management Association) même si beaucoup plus de déchets sont jetés que recyclés. Pourquoi ? Parce que les matériaux recyclés génèrent une valeur économique, et pas les déchets.
Au rythme actuel du tarissement des ressources, le monde ne peut déjà plus satisfaire la demande actuelle de papier et d'acier avec des matériaux vierges. Le recyclage est devenu une nécessité absolue pour la croissance industrielle. Nous ne pourrions plus imprimer un journal, construire une voiture ni emballer un produit dans un carton sans matériaux recyclés. D'autant que le cuivre et le zinc risquent d'être complètement épuisés dans quelques décennies.

Outre la réduction des déchets et protection des forêts et des habitats face à l'exploitation minière ou la déforestation, le recyclage permet de fabriquer avec moins d'énergie, donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Aux Etats-Unis, au début des années 90, des associations ont essayé de pousser les municipalités à recycler, mais en vain : jeter des déchets en décharge ne coûtait que 79 dollars la tonne, alors que collecter des matériaux pour le recyclage coûtait 400 à 1.000 dollars la tonne, et les vendre ne rapportait que 15 à 60 dollars la tonne.

Mais depuis le milieu des années 90, l'industrie s'est développée car le prix des matériaux recyclés a augmenté. Aujourd’hui, avec la hausse du coût des matières premières et de la demande, l'industrie du recyclage est non seulement économiquement viable mais rentable, grâce à des technologies améliorées. Aux Etats-Unis, des taxes rendent les décharges coûteuses et les décharges sauvages ont fermé.

Tous les produits sont maintenant recyclés : le papier, les métaux, les pièces détachées auto, les tapis et l’électronique. Les pontons des ports, par exemple, sont faits entièrement en matériaux recyclés.

Actuellement, le taux de recyclage des produits fabriqués aux Etats-Unis est de 30,6%, ce qui économise 256 milliards de barils de pétrole -- comme si 22 millions de voitures étaient retirées de la circulation.

Les professionnels du recyclage se répartissent entre les re-fabricants (qui fabriquent à partir de matériaux recyclé), qui représentent 75% des recettes du secteur avec un chiffre d’affaires de 180 milliards (usines d’acier, de plastiques, de verre, fonderies d’aciers, fabricants de produits en caoutchouc...), les vendeurs de papiers recyclés et les processeurs de métaux (41 milliards soit18% du secteur), les entreprises qui remettent à neuf des pneus, réassemblent des ordinateurs ou revendent des pièces détachées automobiles (6 milliards, soit 6% du secteur) et l'industrie de la collecte qui ne représente que 1% du chiffre d’affaires, soit 2 milliards par an.

Les matériaux recyclables qui ont le plus de valeur à la tonne sont les métaux non-ferreux et les plastiques, ceux qui ont les moins de valeur sont le verre et les déchets des jardins. Le fer, l’acier, le papier et les pneus sont les produits qui sont le plus recyclés.

Fer et acier : 56% de l’acier américain vient du recyclage

L’acier est le produit le plus recyclé avec un taux de 75,7% aux Etats Unis en 2005 (Steel Recycling Institute).
Déjà 56% de l’acier américain provient du recyclage, contre 38% en 1992, et il peut être recyclé à l’infini. Le fabriquer à partir du recyclage coûte 74% d'énergie en moins qu’à partir de matières premières vierges.

Les producteurs sont répartis en une myriade de 1.200 mini-fonderies, dont le plus grand détient moins de 15% du marché, mais la tendance actuelle est à la consolidation.

Le prix des déchets de fer explose depuis 5 ans, passant de 100 dollars la tonne en 2001 à plus de 250 dollars la tonne en 2008.

Les produits de grande consommation les plus recyclés sont les voitures : 100% de l’acier utilisé dans les voitures est maintenant recyclé.

Les Etats-Unis recyclent actuellement 76 millions de tonnes d’acier et de fer par an, générant 62 milliards de chiffre d’affaires, ce qui économise assez d’énergie pour alimenter 18 millions de logements. Récupérer une tonne d'acier économise 1,13 tonne d’acier, 0,6 tonne de charbon et 0,05 tonne de calcaire, selon l’American Iron & Steel Institute. Selon l’Institut, cette industrie réduit de 45% les émissions de gaz à effet de serre par tonne d’acier livré.

Métaux non-ferreux : 52% des canettes recyclées
Le recyclage des métaux non-ferreux (notamment aluminium, cuivre, zinc, plomb, nickel, titane, cobalt, chrome et métaux précieux comme l’or et l’argent) rapporte environ 28 milliards de dollars de chiffre d’affaires. 60% de la production américaine vient du recyclage.

L’aluminium est le plus précieux des métaux recyclés et finance le coût du recyclage d’autres métaux ayant moins de valeur. Utiliser de l’aluminium recyclé économise 96% de l’énergie nécessaire à fabriquer à partir de minerai de bauxite. L’aluminium est une source majeur de PFC, des gaz à effet de serre des milliers de fois plus nuisibles que le gaz carbonique selon l’EPA (Environmental Protection Agency, l’agence américaine de l’environnement).

L’industrie de l’aluminium recycle environ 52% des 51 millions de cannettes produites chaque année et 90% de ces cannettes recyclées sont utilisées dans l’automobile (Aluminum Association). Depuis 1888, environ 75% de l’aluminium produit est toujours utilisé, selon le producteur américain Alcoa. La demande insatiable de la Chine et la tendance à l’utilisation de l’aluminium pour faire des voitures plus légères augmentent encore le marché. Fabriquer de l'aluminium recyclé coûte 96% d’énergie en moins.

Papier et carton

Avec environ 50,5 milliards de ventes annuelles, le recyclage du papier et du carton est le deuxième secteur aux Etats-Unis. Environ 37% des matières utilisées pour fabriquer du papier sont des matériaux recyclés. Fabriquer à partir de recyclé coûte 36% d’énergie en moins et beaucoup moins de produits chimiques que la fabrication première. 51% de la production américaine de papier vient du recyclage.

Plastiques

C’est le 2ème secteur du recyclage avec environ 28 milliards de chiffre d’affaires. Mais malgré la demande des recycleurs, seuls 20% des plastiques sont recyclés, en baisse par rapport aux 40% de 1994. Et pourtant fabriquer du plastique recyclé nécessite 80% d’énergie en moins qu’à partir de produits pétroliers.
La cause : l’énorme augmentation des eaux en bouteilles plastiques, qui sont rarement recyclées car elles sont souvent consommées hors domicile. Et rares sont les poubelles dédiées.

L’impact sur l’environnement est considérable : il faut 1,5 milliard de barils de pétrole pour satisfaire la demande d’eau minérale [Earth Policy Institute]. Le nombre de bouteilles en plastiques a triplé depuis 19976 et atteint presque 200 bouteilles par personne et par an, selon le Container Recycling Institute.

Electronique

La prolifération de gadgets électroniques à courte vie comme les téléphones portables ou les baladeurs ont fait de l’électronique le secteur du recyclage en plus forte croissance. Sans oublier les quelque 100 millions de télévisions qui seront obsolètes quand les chaînes de télévisions américaines passeront au tout-numérique en février 2009.

Pourtant, 70% des métaux lourds et 40% du plomb dans les décharges américaines proviennent de produits électroniques jetés selon l’EPA et 80% des déchets électroniques sont envoyés en Afrique ou en Asie, où les produits sont jetés après que les métaux ont été récupérés.
Le prix croissant des métaux et la pression des gouvernements et des ONG devraient doper le secteur.
L’UE a voté deux lois clés sur la diminution des substances dangereuses et les déchets électroniques, cette dernière étant appliquée depuis juin 2006 et obligeant à un certain pourcentage de matériaux recyclables dans les produits électroniques.

Aux Etats-Unis, 35 Etats ont interdit de jeter des produits électroniques dans les décharges. Le pays compte plusieurs grosses sociétés de recyclage et 400 petites qui génèrent 700 millions de dollars de ventes et traitent environ 750.000 tonnes de produits électroniques, selon l'International Association of Electronics Recyclers (IAER) et récupèrent 450.000 tonnes, soit un taux de 60%.
L’IAER prévoit un doublement du traitement, à 1,5 million de tonnes par an en 2010.

(Waste Management, première entreprise de gestion des déchets aux Etats-Unis, a annoncé qu’il allait doubler son activité de recyclage d’ici 2020, passant de 8 millions de tonnes par an actuellement à 20 millions de tonnes).

1 commentaires:

Vanessa Godet a dit…


Bonjour,

Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.

Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.

La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.

Voici le lien: http://revenumensuel.com/